LES LOGOS, DES FOIS TROP C’EST COMME PAS ASSEZ !

logo

LES LOGOS, DES FOIS TROP C’EST COMME PAS ASSEZ !

Vous aussi votre logo date des années 2001 fait à partir d’un document Word ? 👨‍💻
Vous aussi votre logo n’a aucune signification ? 👓

Engager un graphiste ou prendre un logiciel tout compris sur le net ?

À la base, il faut comprendre qu’un logo c’est fait oui pour transmettre l’image de notre entreprise, mais avant tout, pour transmettre notre nom. Votre image de marque jouera un grand rôle dans la transmission de vos valeurs, votre clientèle ciblée, etc. 

N’essayez pas de faire en sorte que le J de votre logo soit aligné avec votre O puis votre C pour former une pelle qui est même pas visible même à l’envers.  La créativité est importante, mais elle aura toujours ces limites. Vous n’avez probablement pas les compétences pour savoir ce qu’il serait mieux de toute façon.

Pensez à votre nom ! On lit un logo, c’est n’est pas une œuvre d’art qui remplacera la Joconde au musée de Paris l’an prochain.  Est-ce qu’il est facilement distinguable ? Est-ce qu’il est facilement lisible ? Est-ce qu’il s’utilise bien sur différents supports/médias (vêtements, imprimés, etc) ?

Malgré le fait que le graphisme c’est comme l’art, ce n’est pas parce que vous avez un ami qui fait de la peinture sur toile que vous aimez nécessairement son type d’art et que vous allez tapisser votre maison de ses œuvres.

Chaque graphiste à ses propres compétences et sa propre créativité. Ça ne veut pas dire qu’il est graphiste qui vous livrera exactement le logo auquel vous avez toujours espéré. Mais surtout, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas compétent. Ça veut peut-être bien dire que vous n’avez pas de ‘’fit’’ visuel. Le graphiste est un professionnel… oui, il est formé pour vous livrer des logos qui correspondent à vos idées, par contre vous devrez le guider. 

Si vous décidez de le faire par vous-même ou avec l’aide de quelqu’un…

Pensez d’abord à votre typographie (police), quel message voulez-vous transmettre ? À quel type de clientèle livrez-vous vos produits/services ? Est-ce qu’il s’agit de produits/services de luxe ou accessibles ? Exemple, une calligraphie plus fine sera plus souvent qu’autrement utilisée pour un produit/service plus raffiné.

Poursuivez avec les couleurs. Un logo ne devrait JAMAIS avoir plus de 3-4 couleurs au maximum. L’objectif n’est pas de sortir avec le festival des couleurs existantes dans votre logo. L’œil humain aura de la difficulté à se concentrer si vous avez trop de couleurs. Renseignez-vous sur les significations (ex. vert = écologie, nature, etc).

Ensuite, les icônes. Comment faire pour définir si notre logo doit contenir une icône ou pas ? Il n’a pas de bonne ou mauvaise réponse. L’utilisation d’une icône ou d’un élément imagé dans un logo peut s’avérer une excellente idée (tant qu’il est utilisé à bon escient). Il est probablement inutile de développer un gros bonhomme proportionnellement 8x plus gros que votre nom. Il fera peut-être partie intégrante de votre image de marque/branding, mais posez-vous la question s’il est vraiment nécessaire dans votre logo.

Bref, comme toujours il y aura des exceptions à la règle, mais c’est un pensez-y-bien